Direction de la conférence

Comité de direction national

Son Excellence le très honorable David Johnston PortraitSon Excellence le très honorable David Johnston - Président Honoraire
Son Excellence le très honorable David Johnston Portrait
Son Excellence le très honorable David Johnston
Président Honoraire

Le Gouverneur général du Canada


David Johnston a entrepris sa carrière comme professeur adjoint à la Faculté de droit de l’Université Queen en 1966, puis s’est joint à la Faculté de droit de l’Université de Toronto en 1968. Il est devenu doyen de la Faculté de droit de l’Université Western Ontario en 1974. Il a été nommé principal et vice-chancelier de l’Université McGill en 1979 et, en juillet 1994, il est retourné à la Faculté de droit de l’Université McGill à titre de professeur à plein temps. En juin 1999, il est devenu le cinquième président de l’Université de Waterloo.

M. Johnston a fait partie de nombreux groupes de travail et comités provinciaux et fédéraux et a siégé au conseil d’administration de nombreuses sociétés ouvertes. Il a été président de l’Association des universités et collèges du Canada et de la Conférence des recteurs et des principaux des universités du Québec. Il est le président fondateur de la Table ronde nationale sur l’environnement et l’économie. Il a également été président du Comité consultatif sur l’autoroute de l’information du gouvernement fédéral.

Il a écrit 24 ouvrages, y compris les nouvelles éditions, seul ou en collaboration, a reçu des doctorats honorifiques d’une douzaine d’universités et est Compagnon de l’Ordre du Canada.

M. Johnston s’intéresse particulièrement à la réglementation des valeurs mobilières, aux technologies de l’information et au droit commercial. Il détient un baccalauréat en droit de l’Université Queen (1966), un baccalauréat en droit de l’Université de Cambridge (1965) et un baccalauréat ès arts de l’Université Harvard (1963). Durant son séjour à Harvard, il a été nommé dans l’équipe de hockey All-American à deux reprises, en plus d’être intronisé au temple de la renommée athlétique de l’Université. Il fut le premier président non américain du Board of Overseers de Harvard.

M. Johnston est né à Sudbury (Ontario). Son épouse, Sharon Johnston, et lui ont cinq filles et dix petits-enfants.

Assermenté le 1er octobre 2010, Son Excellence le très honorable David Johnston est le 28egouverneur général depuis la Confédération.

Mention de source :
Sgt Serge Gouin, Rideau Hall
© Sa Majesté la Reine du Chef du Canada représentée par le Bureau du secrétaire du gouverneur général (2010)

Lorraine Mitchelmore PortraitLorraine Mitchelmore - Présidente de la Conférence
Lorraine Mitchelmore Portrait
Lorraine Mitchelmore
Présidente de la Conférence

Présidente, Shell Canada Limitée


Lorraine Mitchelmore est présidente de Shell Canada et vice-présidente exécutive, pétrole lourd. Elle est également la présidente de l’édition 2015 de la Conférence canadienne du Gouverneur général sur le leadership.

Mme Mitchelmore compte plus de 25 années d’expérience, dont 12 passées en Australie et en Angleterre où elle a rempli diverses fonctions relatives à l’exploration et à la production dans des régions aussi variées que l’Australie, la mer du Nord, le golfe du Mexique, l’Afrique et le Moyen-Orient.

Mme Mitchelmore a travaillé à Petro Canada, Chevron et BHP Petroleum avant d’entrer au service de Shell en 2002. Elle y a occupé plusieurs postes de haute direction avant d’être nommée présidente en 2009.

Mme Mitchelmore a obtenu un baccalauréat en géophysique à l’Université Memorial de Terre-Neuve, une maîtrise en géophysique à l’Université de Melbourne, en Australie, et un MBA à la Kingston Business School, à Londres, en Angleterre.

Mme Mitchelmore siège aux conseils d’administration du Conference Board du Canada et de la Fondation Asie Pacifique du Canada. Elle est également membre du conseil consultatif de Catalyst Canada et du Conseil canadien des chefs d’entreprise.

Mme Mitchelmore a passé toute son enfance à Green Island Cove, à Terre-Neuve. Elle a pris part à l’édition 2008 de la Conférence canadienne du Gouverneur général sur le leadership et est la première ancienne participante à présider la CCGGL.

Lorraine Mitchelmore parle de leadership

William Downe PortraitWilliam Downe - Vice-président, entreprises et finances
William Downe Portrait
William Downe
Vice-président, entreprises et finances

Président et chef de la direction, BMO Groupe financier


William Downe est président et chef de la direction de BMO Groupe financier. Il a été nommé chef de la direction le 1er mars 2007.

Fondé en 1817, BMO Groupe financier est aujourd’hui une société financière diversifiée basée en Amérique du Nord qui offre ses services à plus de 12 millions de clients, incluant des particuliers, des petites et moyennes entreprises, des grandes entreprises et des institutions.

M. Downe est administrateur de ManpowerGroup et membre du comité des ressources humaines du conseil. En plus d’être membre du conseil de fiduciaires du Rush University Medical Center, il est membre des comités du perfectionnement, de la rémunération et des ressources humaines du conseil. Il est administrateur de Catalyst ainsi que membre du Conseil consultatif canadien de Catalyst. M. Downe est également membre du Conseil canadien des chefs d’entreprise (CCCE). Il est membre du conseil de l’International Monetary Conference (IMC), membre du Economic Club of Chicago et il a été président du Conseil consultatif fédéral du Federal Reserve Board des États-Unis.

M. Downe est le seul Canadien membre du Conseil consultatif international des dirigeants d’entreprises du maire de Beijing (IBLAC) et il est membre du Conseil consultatif international de l’école de gestion Guanghua de l’Université de Pékin.

Dans la collectivité, M. Downe siège au conseil d’administration de la Fondation de l’hôpital St. Michael’s de Toronto, et est membre du comité de direction de la campagne de collecte de fonds de l’Université de Toronto.

M. Downe est titulaire d’une maîtrise en administration des affaires de l’Université de Toronto. En 2003, il a reçu le Rotman Distinguished Business Alumni Award de l’École de gestion Joseph L. Rotman.

Kenneth Georgetti PortraitKenneth Georgetti - Vice-président, Syndicats
Kenneth Georgetti Portrait
Kenneth Georgetti, C.M., O.B.C.
Vice-président, Syndicats

Président, Congrès du travail du Canada


Kenneth Georgetti est président du Congrès du travail du Canada. Sa carrière l’a mené d’un poste de tuyauteur à celui de président du CTC, et du rôle de délégué syndical à celui de fondateur de sociétés appartenant à des travailleurs et des travailleuses et affichant des millions en chiffres d’affaires comme Concert Properties et Working Opportunity Fund, une importante société de capital de risque détenue par des travailleurs.

En mai 1999, M. Georgetti devenait, à l’âge de 46 ans, le plus jeune président de l’histoire du CTC. Il est né à Trail, en Colombie-Britannique, dans une famille de syndicalistes. Au cours de ses 13 ans à la présidence de la Fédération du travail de la Colombie-Britannique, il s’est bâti une réputation d’innovateur au franc-parler, et le nombre de membres a plus que doublé, passant de 218 000 à 450 000.

En tant que président du CTC, M. Georgetti occupe des postes clés au sein de bon nombre d’organisations internationales comme la Confédération syndicale internationale (CSI), dont il préside le Comité sur le capital des travailleurs. De plus, il fait partie de la Commission syndicale consultative (TUAC) auprès de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

Au Canada, M. Georgetti a fondé la Shareholder Association for Research and Education (SHARE), qui milite en faveur de la prise de mesures par les actionnaires, et le Columbia Institute, qui favorise l’innovation dans la recherche et le leadership communautaires. De plus, il se voue à des causes sociales telles que la promotion de l’alphabétisation des adultes de même que la lutte contre le travail des enfants, et apporte son appui à Centraide.

Les contributions que M. Georgetti a apportées au mouvement syndical et à la vie de la collectivité lui ont mérité l’Ordre du Canada ainsi que l’Ordre de la Colombie-Britannique.

Wayne Wouters PortraitWayne Wouters - Vice-président, Gouvernement
Wayne Wouters Portrait
Wayne Wouters
Vice-président, Gouvernement

Greffier du Conseil privé et secrétaire au Cabinet du Premier ministre


Wayne G. Wouters a été nommé Greffier du Conseil privé et Secrétaire au Cabinet du premier ministre Harper le 1er juillet 2009. Auparavant, M. Wouters a été secrétaire du Conseil du trésor.

M. Wouters est né à Edam, en Saskatchewan. Il a obtenu un baccalauréat en commerce (économie) à l’Université de Saskatchewan et a ensuite décroché une maîtrise en économie à l’Université Queen’s.

M. Wouters a commencé sa carrière dans la fonction publique en 1977 et a occupé divers postes au sein du gouvernement de sa province entre 1977 et 1982, devenant finalement directeur, Politique énergétique, Ministère des Ressources naturelles (Saskatchewan). En 1982, il est passé à la fonction publique fédérale en tant que directeur de l’Analyse industrielle, Énergie, Mines et Ressources.

En 1994, M. Wouters est entré au Bureau du Conseil privé (BCP) et y a rempli plusieurs mandats comme chef du Groupe de travail fédéral sur l’économie de Terre-Neuve, secrétaire adjoint du Cabinet (Examen des programmes) et sous-secrétaire du Cabinet (Planification et Consultations). Avant d’être nommé sous-ministre du ministère des Pêches et des Océans en 1997, il a été, en ordre antichronologique : sous-ministre, Développement des ressources humaines Canada (DRHC), président de la Commission d’assurance-emploi du Canada, sous-ministre, Emploi et développement social Canada (EDSC) et sous-ministre du Travail.

Elyse Allan PortraitElyse Allan
Elyse Allan Portrait
Elyse Allan

Présidente et chef de la direction, GE Canada


Dans son rôle de présidente et chef de la direction de GE Canada et de vice-présidente de GE, Elyse est responsable de la croissance des entreprises de GE au Canada et de faire progresser le leadership de la société dans la technologie de pointe, les services et la finance.

Sa carrière chez GE a commencé en 1984 et elle a exercé ses fonctions aux États-Unis, au Canada et dans plusieurs entreprises industrielles et de consommation de GE, y compris les moteurs d’avion, l’énergie et l’éclairage.

Elyse est une championne passionnée de la compétitivité du Canada et de l’avancement des sciences et de la base de la technologie du pays, ainsi que de la compétitivité de sa politique budgétaire. Elle s’engage activement dans des groupes industriels, la politique publique et la communauté en siégeant aux conseils d’administration de nombreuses organisations, y compris le comité de direction pour le Conseil canadien des chefs d’entreprise, ainsi que l’Institut C.D. Howe, le MaRS Discovery District, le Conference Board du Canada et le Conseil des gouverneurs du ROM (Musée royal de l’Ontario). Elle vient de terminer son mandat de présidente de la Chambre de commerce du Canada et de directrice du Musée royal de l’Ontario. Elyse a siégé à divers conseils consultatifs du gouvernement fédéral et provincial. Elyse a été reconnue en 2012 comme une femme de distinction (affaires) par le YWCA, comme l’une des 100 femmes d’affaires les plus influentes par le Réseau des cadres supérieurs féminins (The Women Executive Network) et comme l’une des 25 personnes les plus influentes au Canada par le Canadian Business Magazine (2009).

Elyse est titulaire d’un baccalauréat ès arts en biologie et études environnementales du Dartmouth College au New Hampshire et d’un MBA de l’Amos Tuck School à Dartmouth. Ancienne étudiante active, elle siège actuellement au comité de patronage de Tuck School. Elyse détient un doctorat honorifique de l’Université Ryerson à Toronto et de l’Université Saint Mary à Halifax. Elyse habite à Toronto avec son époux et son fils.

Barbara Byers PortraitBarbara Byers
Barbara Byers Portrait
Barbara Byers

Vice-présidente exécutive, Congrès du travail du Canada


On peut à juste titre qualifier Barbara Byers, vice-présidente exécutive du Congrès du travail du Canada, de « défenseure des provinces des Prairies ».

Dès le début de sa carrière, pendant laquelle elle a été directrice du Syndicat des employés du gouvernement de la Saskatchewan, puis de la Fédération du travail de la Saskatchewan, avant d’occuper son poste actuel de vice-présidente exécutive du CTC, Mme Byers a plaidé la cause des opprimés.

Mme Byers a été travailleuse sociale pendant 17 ans. Pendant cette période, elle a affronté des questions liées à la pauvreté, au chômage chez les jeunes, aux préoccupations des Autochtones, à l’égalité pour tous et aux droits des travailleurs.

Mme Byers a été dirigeante syndicale durant des années mouvementées, marquées par une opposition à la privatisation, l’affaiblissement des lois sur le travail applicables tant aux travailleurs syndiqués qu’aux non-syndiqués, la réduction des services sociaux et des atteintes portées au secteur public.

Le sens du leadership inspiré qui caractérise Mme Byers lui a valu d’être élue présidente de la Fédération du travail de la Saskatchewan en 1988 et d’y rester en poste pendant 14 ans.

Depuis sa nomination au CTC en 2002, Mme Byers est chargée de l’éducation, de l’assurance-maladie publique et des soins de santé, de la formation en milieu de travail et de la technologie, de l’assurance emploi, de la formation en apprentissage, ainsi que des questions qui concernent les travailleurs et travailleuses ayant un handicap sans oublier les travailleurs et travailleuses gais, lesbiennes, bisexuels et transgenres.

En outre, Mme Byers représente le Canada en qualité d’un des 14 délégués des travailleurs au conseil d’administration de l’Organisation Internationale du Travail, un organe de l’ONU qui réunit des gouvernements, des employeurs et des travailleurs dans une action concertée pour promouvoir le travail décent partout dans le monde.

Forte de ses racines communautaires, Mme Byers a fondé le camp d’été de la Fédération du travail pour les jeunes en Saskatchewan et a cofondé la session d’éducation des femmes syndiquées des provinces des Prairies.

Johanne Deschamps PortraitJohanne Deschamps
Johanne Deschamps Portrait
Johanne Deschamps

Conseillère politique, Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec


Johanne Deschamps est conseillère politique auprès de la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ). Elle se rapporte au président de la FTQ, Michel Arsenault.

De 2008 à 2012, Mme Deschamps a rempli les fonctions de représentante régionale de la FTQ dans les régions des Laurentides et de la Lanaudière.

De 1982 à 2008, Mme Deschamps a occupé des postes à responsabilités croissantes en éducation syndicale au Conseil régional FTQ Montréal métropolitain, supervisant des cours de droit du travail et voyant au développement des aptitudes des formateurs syndicaux. De plus, elle a élaboré le programme d’enseignement en développement socioéconomique local et régional.

Mme Deschamps a fait partie du comité de coordination de Collège FTQ-Fonds et a siégé au conseil d’administration de l’Institut de coopération en éducation des adultes (ICÉA).

Mme Deschamps est titulaire d’une maîtrise en sociologie de l’Université du Québec à Montréal (UQAM).

Catherine M. Duke PortraitCatherine M. Duke
Catherine M. Duke Portrait
Catherine M. Duke

Chef de la direction, Destination St. John's


Cathy Duke a été nommée chef de la direction de Destination St. John’s en janvier 2011. Elle a auparavant rempli les fonctions de sous-ministre au ministère du Tourisme, de la Culture et des Loisirs du gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador.

Mme Duke a servi sa province en tant que sous-ministre du Tourisme, de la Culture et des Loisirs après avoir été sous-ministre de l’Innovation, du Commerce et du Développement rural. Durant cette période, elle a siégé au conseil d’administration de la Newfoundland and Labrador Business Development Corporation, du Strategic Partnership Council et de C-CORE.

Avant d’entrer dans la sphère gouvernementale, Mme Duke a travaillé dans le secteur privé pendant huit ans à titre de présidente de Sports Villas Resort Inc., l’exploitant du Terra Nova Golf Resort et du Clarenville Inn.

Mme Duke est titulaire d’un baccalauréat en travail social (B.S.W.) et d’une maîtrise en administration des affaires (MBA) de l’Université Memorial à Terre-Neuve.

Mme Duke a aussi été active dans le milieu des affaires en occupant des postes de cadre, notamment à l’Association de l’industrie touristique de Terre-Neuve-et-Labrador, à l’Economic Recovery Commission, à Coastal Associates and Consultants Limited et à l’Agence de promotion économique du Canada atlantique. Elle a également été membre du conseil de la St. John’s International Airport Authority, du Newfoundland and Labrador Tourism Marketing Council, de Golf Newfoundland and Labrador, de Golf Atlantic et de la Chambre de commerce de St. John’s.

Mme Duke a participé à la Conférence canadienne du Gouverneur sur le leadership en 2000.

Anita Gaffney PortraitAnita Gaffney
Anita Gaffney Portrait
Anita Gaffney

Directrice générale, Festival de Stratford


En tant que directrice générale, Anita Gaffney assure la direction stratégique et des opérations du Festival de Stratford, événement de renommée internationale.

Mme Gaffney fait partie de l’équipe du Festival depuis 1991. D’abord assistante à la publicité, elle a ensuite occupé divers postes, dont celui de directrice du marketing, à l’époque où le Festival connaissait des records d’assistance. Elle a mis sur pied un système de marketing axé sur les relations avec la clientèle encore en usage aujourd’hui et émulé par nombre d’organismes artistiques partout dans le monde.

Le Festival dispose d’un budget annuel de 58 millions de dollars et tire 92 % de ses revenus de la vente de billets et d’activités-bénéfices, ce qui fait de lui l’une des organisations culturelles les plus autonomes en Amérique du Nord.

Mme Gaffney est non seulement reconnue pour son expertise en marketing, mais aussi pour ses compétences en matière de relations avec les gouvernements, de financement, de gestion du changement et de planification stratégique qu’elle a acquises pendant qu’elle était directrice administrative du Festival. Désirant faire entrer le Festival dans le monde numérique, elle a vu au bon déroulement de la production filmée de Caesar and Cleopatra, The Tempest et de Twelfth Night et supervisé la refonte du site Web, le lancement d’applications mobiles, de même que l’évolution de la présence du Festival dans cette nouvelle sphère.

Membre actif de la communauté de Stratford, Mme Gaffney siège au conseil d’administration de Stratford Tourism Alliance et fait partie du comité de Ontario Tourism Marketing Partnership. Elle a déjà été présidente de la librairie publique de Stratford et a présidé la campagne 2011 de Centraide Perth-Huron qui a permis d’amasser 1,2 million de dollars.

Mme Gaffney a pris part à la Conférence canadienne du Gouverneur général sur le leadership en 2008.

Mme Gaffney a obtenu un MBA à l’école de commerce Richard Ivey à la Western University et a étudié à l’école de commerce de Harvard. Elle vit à Stratford, en Ontario, avec son époux Kevin.

Kathy Hnatiuk PortraitKathy Hnatiuk
Kathy Hnatiuk Portrait
Kathy Hnatiuk

Principal, Peritus Communications


Kathy J. Hnatiuk est née et a grandi à Calgary. Elle est conseillère en affaires spécialisée en stratégie du développement et en solutions relatives aux parties prenantes. On compte FirstEnergy Capital, la plus importante banque d’investissement en matière d’énergie au Canada, ainsi que des entreprises du secteur des technologies et de la production d’énergie électrique parmi ses clients. Elle a auparavant occupé des postes en lien avec le marketing et les médias à Canon Canada, Global Television, YPO et Enmax Energy.

Lors de la Conférence canadienne du Gouverneur général sur le leadership en 2004, Kathy a pu constater à nouveau l’importance de l’engagement des parties prenantes dans la prise de décisions influant sur les communautés. Depuis, elle a contribué à la planification des voyages d’étude en Alberta des éditions 2008 et 2012, en plus de diriger le programme des anciens du 25e anniversaire de la CCGGL. De plus, Kathy a siégé au conseil d’administration de la Conférence de 2008 à 2012.

En quête de nouvelles découvertes, Kathy a voyagé dans plus de 50 pays, partout dans le monde. Sur son long parcours communautaire, elle a notamment été membre du conseil de l’organisation uend.org et de Alberta Watersmart. Elle fait aujourd’hui partie du comité consultatif de la Mount Royal University. Au sein du comité de direction national de la Conférence 2015, Kathy se consacrera à l’engagement des anciens.

Roberta L. Jamieson PortraitRoberta L. Jamieson
Roberta L. Jamieson Portrait
Roberta L. Jamieson, C.M.

Présidente et chef de la direction, Indspire


Roberta L. Jamieson est une Mohawk originaire du Territoire des Six Nations de la rivière Grand, en Ontario, où elle habite toujours. En novembre 2004, elle a été nommée présidente et chef de la direction de la Fondation nationale des réalisations autochtones. En février 2012, la Fondation s’est renommée Indspire et a incorporé sa nouvelle signature, « L’éducation des Autochtones. L’avenir du Canada ».

Sous la direction de Mme Jamieson, Indspire connaît une continuité fructueuse. Depuis sa nomination, le financement des bourses d’études a remarquablement augmenté, passant à plus de 49 millions de dollars pour 14 000 étudiants, nombre qui a plus que doublé depuis 2004.

Grâce à Mme Jamieson, Indspire présente aujourd’hui des conférences sur les carrières dans toutes les régions du Canada. Elle dirige le développement de l’Institut Indspire, un laboratoire d’apprentissage en ligne, créé dans le but d’accroître le taux d’achèvement des études secondaires et la réussite des élèves de la maternelle à la 12e année.

La carrière de Mme Jamieson a été souvent jalonnée de « premières ». Elle a été la première femme des Premières Nations à recevoir un diplôme en droit, la première non-parlementaire à être nommée membre d’office d’un comité de la Chambre des communes, la première femme nommée Protectrice du citoyen de l’Ontario et, en décembre 2001, elle est devenue la première femme élue Chef du Territoire des Six Nations de la rivière Grand.

Mme Jamieson a aussi été commissaire de la Commission sur les Indiens de l’Ontario et a occupé le poste de Protectrice du citoyen de l’Ontario pendant 10 ans.

Mme Jamieson a reçu de nombreux témoignages de reconnaissance, dont le Prix national d’excellence décerné aux Autochtones (Droit et justice, 1998), l’Indigenous Peoples Council Award (IPC), qui constitue la plus haute distinction de l’Association du Barreau Autochtone du Canada, ainsi que 22 diplômes honorifiques. Son nom a figuré à trois reprises sur la liste des 100 femmes les plus influentes du Canada publiée par le Réseau des femmes exécutives. Mme Jamieson est également membre de l’Ordre du Canada.

Donald R. Lindsay PortraitDonald R. Lindsay
Donald R. Lindsay Portrait
Donald R. Lindsay

Président et chef de la direction, Teck Resources Limited


Donald R. Lindsay a été nommé président de Teck Resources Limited en janvier 2005 puis est devenu chef de la direction en avril de la même année. Avant son entrée chez Teck, M. Lindsay a été président de la société Marchés mondiaux CIBC Inc., chef des placements et des services bancaires aux entreprises et chef de la région Asie-Pacifique. Plus tôt dans sa carrière, il a été chargé du Groupe minier mondial CIBC. Il est titulaire d’un baccalauréat ès sciences spécialisé en génie minier de l’Université Queen’s et d’une maîtrise en administration des affaires de l’école de commerce de Harvard.

M. Lindsay est actuellement gouverneur de la Fondation du B.C. Children’s Hospital à Vancouver et président de la campagne de financement de cet établissement qui se donne pour mission d’amasser les 200 millions de dollars nécessaires à la construction d’un nouvel hôpital pour les soins de courte durée. En 2009, il a été nommé « Mining Person of the Year » par la Mining Association of British Columbia. Il a siégé au conseil d’administration de la Fondation de l’hôpital St. Michael’s à Toronto, dont il a coprésidé la campagne portant sur la santé du cœur. M. Lindsay a fait partie du Cabinet des dons individuels majeurs du Centraide de Toronto pendant des années et a été le président de la division des ressources naturelles de Centraide du Lower Mainland en Colombie-Britannique. Il a rempli les fonctions de vice-président et de président du comité de gestion du portefeuille de la Fondation du scoutisme du Grand Toronto. M. Lindsay siège également au conseil du Musée royal de l’Ontario. Pendant plusieurs années, il a siégé au Conseil commercial Canada-Chine.

À titre de président de l’International Zinc Association, M. Lindsay a joué un rôle-clé dans le lancement de la campagne de Zinc Saves Kids, un programme établi en partenariat avec UNICEF pour combattre la carence en zinc, qui s’avère fatale pour quelque 450 000 enfants par année partout dans le monde.

Teck Resources est une société exploitante de ressources diversifiée engagée envers le développement minier et minéral responsable, et comptant des unités commerciales spécialisées dans le cuivre, le charbon métallurgique, le zinc et l’énergie. Cette entreprise canadienne basée à Vancouver est inscrite à la Bourse de Toronto sous les symboles TCK.A et TCK.B et à la Bourse de New York, sous le symbole TCK.

John Risley PortraitJohn Risley
John Risley Portrait
John Risley, O.C.

Président et chef de la direction, Clearwater Fine Foods Inc.


John Risley est président et chef de la direction de Clearwater Fine Foods inc., une société de portefeuille diversifiée, active à l’échelle internationale.

Son principal actif consiste en une participation majoritaire dans Clearwater Seafoods, la plus importante société de pêche au Canada, et dans Columbus Communications, un fournisseur de services de réseaux et de câblodistribution présent dans 21 pays des Caraïbes et d’Amérique latine. Jusqu’à récemment, Clearwater était actionnaire majoritaire d’Ocean Nutrition Canada (ONC), le plus grand fournisseur mondial d’oméga-3 destinés aux suppléments nutritifs ou aux aliments fonctionnels. Toutes ces entreprises ont été fondées par Clearwater.

M. Risley participe activement aux affaires de la communauté et siège au conseil d’administration de nombreux organismes de bienfaisance, notamment à titre de président de la Fondation Canadienne des Jeunes Entrepreneurs et de coprésident de la campagne de financement nationale de Conservation de la nature Canada. Intervenant régulièrement dans le débat public, il est président de l’Atlantic Institute of Market Studies, membre de la World President’s Organization et de la Chief Executives Organization et administrateur du Conseil canadien des chefs d’entreprise. M. Risley est titulaire d’un diplôme du President’s Program in Leadership, de l’Université Harvard.

En 1997, M. Risley a été nommé Officier de l’Ordre du Canada et été intronisé au temple de la renommée des jeunes entrepreneurs de la Nouvelle-Écosse. Il a reçu de nombreuses récompenses, dont le titre d’entrepreneur de l’année du Canada atlantique et un prix pour l’excellence commerciale et entrepreneuriale au Canada. Il est membre du New York Yacht Club et du Royal Ocean Racing Club.

M. Risley réside à Chester, en Nouvelle-Écosse.

Linda Silas PortraitLinda Silas
Linda Silas Portrait
Linda Silas, infirmière autorisée, B. Sc. Inf.

Présidente, Fédération canadienne des syndicats d’infirmières et infirmiers


En tant que présidente de la Fédération canadienne des syndicats d’infirmières et infirmiers (FCSII), qui compte près de 200 000 membres, Linda Silas est la plus ardente défenseure des infirmières et des infirmiers au Canada. Depuis 2003, date où Mme Silas en est devenue la présidente, la FCSII se propose d’améliorer les milieux et les conditions de travail de ses membres, de défendre et d’élargir le système de soins de santé public canadien ainsi que de promouvoir une meilleure compréhension et une plus grande action relativement aux déterminants sociaux de la santé.

Mme Silas s’est engagée envers les syndicats d’infirmières et d’infirmiers tôt dans sa carrière d’infirmière. Elle a agi comme bénévole pour son syndicat provincial au Nouveau-Brunswick aussitôt qu’elle a décroché un emploi à l’Hôpital Dr. Georges-L. Dumont à Moncton. Elle a exercé trois mandats successifs de présidente de sa section locale, a fait partie des comités de négociation provinciaux et a été représentante régionale au conseil exécutif du Syndicat des infirmières et des infirmiers du Nouveau-Brunswick (SIINB), avant d’agir en tant que présidente du SIINB de 1990 à 2000.

Qu’elle soit présidente au niveau local, provincial ou national, Mme Silas est fière de travailler à l’amélioration des conditions de travail des infirmières et des infirmiers, et d’incarner la devise de la FCSII : « Le savoir-faire au service du savoir-faire».

Myron M. Stadnyk PortraitMyron M. Stadnyk
Myron M. Stadnyk Portrait
Myron M. Stadnyk

Président et chef de la direction, ARC Resources Limited


Myron Stadnyk est président et chef de la direction de ARC Resources Ltd. Il est à la tête des opérations de la société depuis 1997, directeur de l’exploitation depuis 2005 et président depuis 2009.

M. Stadnyk a géré tous les aspects des activités pétrolières et gazières de ARC, dont il a aidé l’évolution, d’une petite entreprise en démarrage affichant un chiffre d’affaires de 200 millions de dollars à une société employant plus de 500 personnes et engrangeant des revenus annuels de 8 milliards de dollars. Sous sa direction, la production est passée de 9 500 bep à environ 95 000 bep par jour.

M. Stadnyk a débuté sa carrière à Shell Canada, où il a rempli pendant 12 ans des rôles à responsabilités croissantes liées aux activités locales et internationales. Il a notamment été gestionnaire de projet dans le cadre du projet LNG au Sarawak, en Malaisie.

M. Stadnyk siège au conseil d’administration de l’Association canadienne des producteurs pétroliers depuis 2009 et est actuellement président du British Columbia Executive Policy Group. De plus, il est membre du conseil du University of Saskatchewan Engineering Advancement Trust et s’engage activement auprès de diverses organisations caritatives.

M. Stadnyk a obtenu un baccalauréat ès sciences en génie mécanique à l’Université de la Saskatchewan en 1985. Il a pris part à la Conférence canadienne du Gouverneur général sur le leadership en 2004 et a gradué du programme de gestion avancée de l’Université Harvard. Myron et son épouse Jennifer sont fiers de leurs trois enfants adultes, Anthony, Charissa et Annie.

Martin Thibodeau PortraitMartin Thibodeau
Martin Thibodeau Portrait
Martin Thibodeau

Président, RBC Banque Royale, Direction Québec


Martin Thibodeau assume la gestion des priorités d’affaires et la réalisation des objectifs stratégiques de RBC Banque Royale au Québec.

M. Thibodeau est entré au service de RBC Banque Royale en 1989 et a œuvré surtout dans les Services financiers commerciaux dans plusieurs régions du Canada. Au cours des dernières années, il a occupé des postes de haute direction, notamment à titre de vice-président régional, Est du Nouveau Brunswick et Île-du-Prince-Édouard; de vice-président et chef de l’Exploitation, Direction du Québec; de vice-président régional, Services financiers commerciaux, Manitoba, Saskatchewan et Nord de l’Ontario; et de vice-président, Services bancaires canadiens, au bureau national, à Toronto.
Récemment, M. Thibodeau est devenu membre de la Young Presidents’ Organization (YPO).

M. Thibodeau, qui est né à Joliette, est titulaire d’un baccalauréat en gestion des affaires de l’Université du Québec à Trois-Rivières et d’un MBA de l’Université du Québec à Montréal. Il détient également le titre de Fellow de l’Institut des banquiers canadiens.

M. Thibodeau fait activement preuve d’un bel esprit communautaire. Il siège au conseil d’administration de la Société de recherche sur le cancer et a été président honoraire de l’édition 2013 de l’événement-bénéfice annuel de la Croix-Rouge canadienne à Québec. De plus, il est actif auprès de The Associates Asper School of Business, est membre du conseil d’administration de l’Agence Nationale et Internationale du Manitoba (ANIM) et de l’Hôpital de Saint-Boniface. M. Thibodeau est aussi président du conseil du Ballet Royal de Winnipeg.

M. Thibodeau et son épouse Caroline ont trois enfants d’âge scolaire.

”Stéphane Portrait”Stéphane - Toggle Description
”Stéphane Portrait
”StéphaneDesignation
Toggle Description

”Président-directeur


Stéphane Vaillancourt est titulaire d’un baccalauréat en génie électrique de l’École Polytechnique de Montréal et d’un MBA de l’Université McGill. Il a connu une brillante carrière à Bell Canada, Stentor et Connexim, assumant des postes de cadre en développement commercial, en vente, en marketing et en développement stratégique.

M. Vaillancourt remplit la fonction de président-directeur général des YMCA du Québec depuis novembre 2002. Les YMCA du Québec est une organisation caritative qui favorise le développement du corps et de l’esprit, ainsi que le bien-être des personnes, des familles et des communautés. Elle vient particulièrement en aide aux enfants, aux personnes âgées et aux gens défavorisés, aux familles, aux nouveaux arrivants et aux jeunes à risque. Ses treize centres et divers autres points de service sont fréquentés chaque année par plus de 130 000 personnes qui bénéficient de leurs nombreux programmes de développement communautaire et de l’enfant, d’apprentissage des langues et d’activité physique.

En plus de remplir un large éventail de responsabilités professionnelles et personnelles, M. Vaillancourt s’est engagé pendant de nombreuses années auprès de divers organismes sociaux et communautaires au service des jeunes et des gens âgés, notamment en tant que président des Petits Frères des Pauvres, dont la mission est de procurer aux gens âgés une présence amicale et affectueuse jusqu’à la fin de leur vie pour contrer leur isolement et les libérer de leur solitude.
M. Vaillancourt est actuellement vice-président du conseil administratif de Cybercap, organisme consacré à la réinsertion des jeunes adultes dans leur milieu immédiat et dans le marché du travail par le multimédia.

Il est également président du conseil de Imagine Canada, une œuvre de bienfaisance nationale qui se donne pour mission d’appuyer et de consolider les organismes caritatifs et sans but lucratif canadiens pour qu’ils puissent, à leur tour, soutenir les Canadiens et les communautés qu’ils servent.

Colin Vickers PortraitColin Vickers
Colin Vickers Portrait
Colin Vickers

Éducateur semi-retraité


Colin Vickers est un éducateur semi-retraité qui participe au développement de sa communauté en tant que bénévole. Il vit à North Bay, en Ontario.

Avant de commencer sa « retraite active », M. Vickers a été directeur de l’éducation et chef de la direction du conseil scolaire du District Near North, qui compte un grand nombre de communautés et d’écoles au nord de l’Ontario. Il a aussi été agent de supervision au Conseil scolaire régional du district de Moosonee, se rendant régulièrement sur la côte de la Baie-James pour poursuivre le travail qu’il avait commencé auprès des membres des Premières Nations quand il était le directeur d’une école de l’est de Ontario.

Sa carrière dans l’enseignement a débuté à Kingston, en Ontario, dans des écoles primaires et secondaires. M. Vickers remplissait également des fonctions d’administrateur d’école et de système dans trois districts scolaires de l’est de l’Ontario. Ce sont toutefois ses compétences en éducation spécialisée qui ont fait sa réputation.

Toujours pendant sa semi-retraite, M. Vickers a mené la Student Support Leadership Initiative (SSLI) pour le ministère de l’Éducation de l’Ontario. Il a œuvré en collaboration avec des dirigeants-clés, des employés et des clients de services de santé mentale pour enfants et adolescents de l’est de l’Ontario.

M. Vickers a fait ses études en Ontario et en Grande-Bretagne. Il détient un B.A. spécialisé (Carleton), un Bac en éducation (Queen’s), une maîtrise en éducation (Wales) et une maîtrise en philosophie (CNAA.) Il est boursier de la Fondation Rotary et a obtenu un fellowship S. Hunter Henry de la Fédération des enseignants du secondaire de l’Ontario.

Pendant plusieurs années, M. Vickers a effectué une carrière parallèle en récréation. Il a notamment rempli les fonctions de directeur du Camp Merrywood (Société des Timbres de Pâques) et de directeur du Ontario Camp Leadership Centre (« Bark Lake »).

M. Vickers a siégé sur de nombreux conseils d’administrations, incluant des organismes sans but lucratif tels que Community Living, Canadore College (président), Kingston Social Planning Council et the Eastern Ontario Anti-racism and Ethno Cultural Equity Network (président). Il a présidé l’Ontario Physical and Health Education Association (Ophea), qui lui a décerné le prix Bing Caswell. Il est agent de supervision et membre (ex-président) de l’Ontario Public Supervisory Officials’ Association (OPSOA) depuis 1989.

Depuis 1985, M. Vickers est membre de Rotary International, qui lui a remis le prix Paul Harris Fellow.

Stephen Wallace PortraitStephen Wallace
Stephen Wallace Portrait
Stephen Wallace

Secrétaire du Gouverneur général


Stephen Wallace a été nommé Secrétaire du Gouverneur général en février 2011.

Depuis le début de sa carrière comme employé de l’État il y a 25 ans, M. Wallace a principalement travaillé dans le domaine des affaires internationales et de la coopération au développement. Au fil des ans, il a acquis une expérience solide du travail sur le terrain, notamment en Afrique et en Amérique latine, ainsi que du travail auprès des organisations non gouvernementales. M. Wallace est entré au service de l’Agence canadienne de développement international (ACDI) en 1984. Il y a occupé successivement des postes reliés à la direction de l’Afrique, des Amériques et aux Affaires multilatérales, ponctués d’affectations sur le terrain en Amérique centrale et d’études supérieures en administration des affaires. En 1994, il était affecté au Comité mixte spécial du Parlement, chargé de l’examen de la politique étrangère du Canada en tant que conseiller en politiques. Entre 1995 et 1997, il a été conseiller ministériel sénior auprès de quatre ministres fédéraux.

De 1997 à 2001, M. Wallace a été directeur responsable des zones de conflit de la Bosnie et du Kosovo au sein de la Direction générale de l’Europe centrale et de l’Est de l’ACDI. À la suite d’une affectation de deux ans à titre de directeur général de la Direction générale de l’Afrique et du Moyen-Orient de l’ACDI, il a été nommé secrétaire adjoint pour les opérations gouvernementales au Secrétariat du Conseil du Trésor, où il est resté en fonction pendant deux ans. En 2005, M. Wallace est revenu à l’ACDI comme vice-président de la Direction générale des Politiques. Deux ans plus tard, il était nommé vice-président du Groupe de travail sur l’Afghanistan, toujours à l’ACDI. En septembre 2009, Stephen Wallace a été nommé sous-ministre délégué à Patrimoine canadien.

Daniel Watson PortraitDaniel Watson
Daniel Watson Portrait
Daniel Watson

Dirigeant principal des ressources humaines, Conseil du Trésor du Canada


Né en Saskatchewan, Daniel est diplômé de l’Université de la Colombie-Britannique (Histoire et Littérature française). Il a commencé sa carrière comme superviseur dans un Centre d’emploi du Canada pour étudiants à East Vancouver. Il est ensuite passé au Groupe de la politique et de la recherche du ministère de l’Éducation, de la Formation et de l’Emploi de la Saskatchewan, puis au ministère des Affaires autochtones de la Colombie-Britannique, où il a participé à tous les aspects de la négociation des traités.

Daniel est revenu à l’administration fédérale en 1999 comme directeur de la Direction des relations autochtones et territoriales du ministère des Affaires indiennes et du Nord Canada (AINC) à Yellowknife. Deux ans plus tard, il est devenu directeur général de la Direction de la justice applicable aux Autochtones à Justice Canada à Ottawa. En 2003, il a été nommé sous-ministre adjoint de Diversification de l’économie de l’Ouest Canada (DEO) en Saskatchewan, puis il est revenu à AINC, en 2006, en qualité de sous-ministre adjoint principal de Politiques et orientation stratégique. En mars 2009, Daniel est retourné à DEO en tant que sous-ministre délégué et a été nommé sous-ministre le 16 juillet 2009. M. Watson a été nommé dirigeant principal des ressources humaines au Conseil du Trésor du Canada le 4 septembre 2012.

Daniel aime partager son enthousiasme à l’égard de la fonction publique du Canada, surtout quant au rôle que jouent les ressources humaines dans cette institution exceptionnelle qui répond aux attentes des Canadiens. Il ne manque jamais une occasion de faire la promotion de la fonction publique et il s’estime privilégié, à titre de fonctionnaire, de pouvoir servir les Canadiens.

Daniel mentionne souvent deux valeurs critiques : l’excellence dans la qualité du travail et l’excellence dans notre façon de collaborer les uns avec les autres. Il souligne l’importance égale de ces deux valeurs en disant que notre manière de faire les choses est aussi déterminante que les choses que nous faisons.

Daniel a pris part à l’édition 2004 de la Conférence canadienne du Gouverneur général sur le leadership.